Bougie Hopi

La bougie d’oreille ou bougie auriculaire est une ancienne méthode thérapeutique des premiers habitants d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale (notamment la tribu des Hopi, qui ont une histoire et une culture très anciennes), ainsi que des Indonésiens.

Chaque tribu possédait ses propres recettes et formules de mélange, avec des ingrédients et formes qui variaient. Le but d’une telle pratique était de libérer la tête des tensions, et de rétablir l’équilibre général. Le feu était sensé apporter purification et réchauffement dans les états fébriles.

earc-disp_s.jpg

Aujourd’hui cette méthode est à nouveau couramment utilisée.

Lors de la combustion de la bougie d’oreille, la chaleur ramollit le cérumen et contribue à freiner son durcissement et à prévenir la formation de bouchons. Elle active l’évacuation du cérumen. L’effet cheminée de la bougie d’oreille est un phénomène physique, dit effet Venturi. Les particules d’air présentes dans la bougie et l’oreille sont accélérées par la chaleur. L’air ainsi chauffé monte et s’évapore, entrainant une dépression dans son sillage. Une légère aspiration accompagne alors le mouvement naturel de migration du cérumen qui sort de l’oreille.

Objectifs : 

Nettoyer les oreilles, éliminer les bouchons de cérumen, calmer des sujets stressés ou enfants excités.

Après l’application de bougies auriculaires, on ressent :

- une chaleur douce et agréable au niveau du conduit auditif

- Extraction des bouchons de cérumen et dégagement des sécrétions, des fosses nasales, des sinus…

- une sensation de propreté par l’élimination des déchets

Durée de la séance : 20 minutes  Tarif : 25 euros les deux oreilles (tarif pour tous y compris étudiants et demandeurs d’emploi)

CONTRE-INDICATION

Elle est à déconseiller en cas de perforation du tympan, de chirurgie auriculaire récente, de paracentèse et d’allergie aux composants.